Endométriose : existe des traitements adaptés ?

Publié le : 23 novembre 20215 mins de lecture

Nombreuses sont les femmes qui ressentent des douleurs intenses pendant la menstruation. Si ce phénomène est généralement considéré comme normal, une douleur insupportable peut vite être associée à une endométriose dont seul un examen gynécologique peut diagnostiquer. Mais existe-t-il des traitements adaptés pour cette maladie?

Qu’est-ce que l’endométriose?

Il s’agit d’une maladie chronique inflammatoire, caractérisée par la multiplication des cellules de l’endomètre qui est une muqueuse tapissant dans l’utérus, à l’extérieur de la cavité utérine. Cette maladie provoque un impact au niveau de plusieurs organes, comme l’appareil génital, l’appareil urinaire, l’appareil digestif et même les poumons. Même si la douleur disparaît pendant l’arrêt des règles, les lésions persistent toujours. Si l’affection se situe au niveau des ovaires elle entraîne des kystes ovariens qui perturbent l’ovulation et empêche également le passage des spermatozoïdes. En effet, l’endométriose augmente le risque de fausses couches et diminue les chances de grossesse. Cette maladie est difficile à repérer et à enlever, elle commence dès l’adolescence mais reste méconnue que vers l’âge adulte et disparaît après la ménopause.            

Les traitements adaptés à l’endométriose

Il n’existe pas de traitements pouvant complètement soigner l’endométriose jusqu’à ce jour. Et si ce diagnostic est positif, il faut enlever cette endométriose sous cœlioscopie ou par chirurgie. Ensuite, elles doivent suivre un traitement hormonal qui consiste à bloquer la production d’œstrogènes et de progestérone par les ovaires. Ce traitement peut durer pendant trois à six mois, cette maladie va régresser après. Quelques aliments anti-inflammatoires peuvent calmer l’inflammation de l’endométriose et à privilégier. Il y a les aliments appelés oléagineux comme les noix, les amandes, les graines de chanvre ou les graines de chia qui sont pleines de vitamines B, le saumon, les sardines qui contiennent de l’oméga-3, les fruits et les légumes sources d’antioxydant. On peut également avoir recours à la médecine douce, l’homéopathie, la sophrologie et l’autohypnose pour la diminution de douleur et apaiser l’inflammation. Mais lorsque l’endométriose persiste toujours malgré plusieurs traitements, la cure de ménopause artificielle est aussi à conseiller. Il s’agit de réintroduire un peu d’œstrogène pour supprimer l’ovulation directement au niveau de l’hypophyse.      

Comment connaître l’endométriose?

Les principaux symptômes de l’endométriose sont les douleurs ressenties sur certaines régions du corps à l’instar des douleurs pelviennes fréquentes qui est une gêne répétitive de la partie basse de l’abdomen. Elle provoque un désordre neurologique douloureux pouvant aussi toucher le bas du dos et les jambes. Parmi les plus connues et qui poussent au diagnostic: les règles douloureuses ou dysménorrhée qui représentent des douleurs intenses utérines et abdominales. La diminution des rapports sexuels chez un couple peut se traduire aussi par la présence de cette maladie, les femmes se sentent très mal pendant ou après les rapports sexuels. En plus, les symptômes digestifs sont présents également chez la patiente d’endométriose. Ils sont présentés sous forme de douleurs à la défécation, de diarrhée, de constipation, d’occlusion, de nausées, de vomissements et même des ballonnements. Parfois, les selles sont accompagnées du sang. Un autre symptôme est la difficulté pour uriner, une douleur intense au niveau de la vessie. Autres symptômes à ne pas négliger sont les douleurs thoraciques et de l’épaule droite.

Plan du site